Espaces « Sculpture »

Gary Schlingheider, galerie burster berlin, lauréat du Prix Loth de l’espace « Sculpture » 2020
Gary Schlingheider, galerie burster berlin, lauréat du Prix Loth de l’espace « Sculpture » 2020

Des espaces libres pour le tridimensionnel

Il y a près de deux décennies, Ewald Karl Schrade, le commissaire d'art KARLSRUHE, avait inventé les places pour les sculptures et les avait généreusement planifiées entre les stands des exposants, de sorte qu'en faisant le tour du paysage des couchettes, des espaces libres apparaissent toujours en même temps que des surprises plastiques.

Portrait Ewald Karl Schrade, commissaire du salon art KARLSRUHE

Il est évidemment plus facile pour un exposant de transporter des tableaux, c’est-à-dire des œuvres “plates”, que des sculptures qui peuvent peser plusieurs tonnes chacune. Je me réjouis d’autant plus qu’il nous soit ainsi possible de rendre compte chaque année de l’évolution de l’art en trois dimensions. Outre leur caractère d’unicité, les espaces “Sculpture” présentés dans les quatre halls du salon concrétisent une idée qui me tenait à cœur, à savoir générer un paysage harmonieux à l’intérieur des bâtiments. Ils sont très appréciés du public, de sorte que nous continuerons à accorder une place de choix à la sculpture au salon de Karlsruhe.


Ewald Karl Schrade, commissaire du salon art KARLSRUHE

Les places de sculptures de art KARLSRUHE 2022

Les 24 places de sculptures d'art KARLSRUHE 2022 accueilleront des classiques contemporains comme Walter Moroder (Galerie Albert Baumgarten) ou Markus Lüpertz (Galerie Breckner), mais aussi des sculpteurs largement connus comme Ottmar Hörl (Galerie Friese), Wulf Kirschner (Galerie van der Koelen), Herbert Mehler (Galerie Tammen) et Reiner Seliger (Galerie Schloß Mochenthal). Des positions fortes de la jeune génération, dont Dana Meyer (Galerie Rothamel) ou Stefan Rohrer (Galerie Scheffel), sont également prévues. "De l'art concret à la sculpture figurative en passant par des manuscrits marqués par l'art conceptuel, nous nous attendons également à une grande diversité sur les places de sculptures", commente Ewald Karl Schrade.

Jardin de sculptures

Jardin de sculptures 2020 dans l'Atrium de la Messe Karlsruhe
Jardin de sculptures 2020 dans l'Atrium de la Messe Karlsruhe
Le jardin de sculptures, exclusivement dédié aux sculptures d'extérieur, est rendu possible par le groupe vollack.
Le jardin de sculptures, exclusivement dédié aux sculptures d'extérieur, est rendu possible par le groupe vollack.

Le groupe Karlsruhe Vollack - experts en planification méthodique, construction et revitalisation de bâtiments durables et économes en énergie - avec plusieurs sites à l'échelle nationale permet au jardin de sculptures en tant que sponsor et donne ainsi son propre engagement dans le domaine de l'art + culture encore plus attrayant. Ainsi, le tridimensionnel revient à nouveau à l'art KARLSRUHE et complète le programme présenté.

Projet d'art "Karlsruhe Multiple" - relier nature et culture

En outre, le projet artistique "Karlsruhe Multiple", qui a été lancé par le groupe Vollack et est mis en œuvre avec le Zoological City Garden Karlsruhe et le Majolika Manufaktur, a été présenté dans le jardin de sculptures d'art KARLSRUHE.

Le projet, qui a été lancé en 2018, vise à connecter la culture et la nature et à montrer comment ils interagissent positivement et est donc idéalement placé dans la zone entourant l'atrium vert du parc des expositions de Karlsruhe. Commençant par une sculpture d'éléphant de l'artiste Anna Dorothea Klug (2018) sur un panda rouge de l'artiste Daniel Wagenblast (2019), le Karlsruhe Multiple 2020 avait pour thème une autre espèce animale en voie de disparition avec un pingouin de l'artiste Klaus Gutowski.

Encore une fois, l'animal a été conçu par un artiste bien connu, une édition limitée comme un objet d'art en série et réalisé comme une grande sculpture pour le zoo. Le Karlsruhe Multiple 2020 a été présenté au public pour la première fois à l'art KARLSRUHE et a ainsi également pris sa place dans le jardin de sculptures de l'art KARLSRUHE.

Prix Loth de l’espace « Sculpture »

Le prix Loth de la sculpture, doté de vingt mille euros par L-Bank, a été décerné pour la première fois lors de l’édition 2018 d’art KARLSRUHE.

"J'ai été extrêmement heureux que la L-Bank, la banque d'État du Bade-Wurtemberg, ait rendu possible il y a quelques années l'attribution du prix Loth pour la sculpture, doté de 20 000 euros", déclare Ewald Karl Schrade. Le curateur d'art KARLSRUHE, pour qui le tridimensionnel dans l'art a toujours été une affaire de cœur, se réjouit particulièrement pour les sculpteurs et leurs galeries exposant sur la foire. En effet, grâce à cette distinction, la performance de transporter des œuvres pesant souvent plusieurs tonnes à Karlsruhe et de les exposer dans les halls de la foire est reconnue depuis 2018.

  • 2018: l’artiste Joana Vasconcelos et à la galerie Scheffel (Bad Homburg)
  • 2019: l'artist Jörg Bach et la galerie Werner Wohlhüter (Leibertingen-Thalheim)
  • 2020: l'artist Gary Schlingheider et la galerie burster (Berlin)

Le samedi 19 février 2022, à 15 heures, dans le hall 3, devrait avoir lieu la prochaine remise du prix Loth. Elle rend hommage à l'un des plus grands sculpteurs allemands, Wilhelm Loth, né en 1920 et décédé en 1993. Le sculpteur, un admirateur passionné du féminin, qui a passé sa vie à traquer la beauté, a enseigné à partir de 1958, pendant environ trois décennies, à l'Académie des Beaux-Arts de Karlsruhe et a stimulé, grâce à ses sculptures figuratives, de nombreux artistes de la génération suivante.