Eine Feier des Weiblichen in der Kunst: Die Sammlung Klöcker als Sonderausstellung der art Karlsruhe 2022

photo : Wolfgang Stahr
Maria Lucia et Ingo Klöcker à côté d'une sculpture en forme de masque de Leiko Ikemura ("Kitsune Blue", 2011) VG Bild-Kunst, Bonn 2021, en arrière-plan le tableau "The Last Droplets of the Day", 2015 du peintre Aleah Chapin ; photo : Wolfgang Stahr

L'exposition spéciale annuelle d'une collection privée à art KARLSRUHE permet d'avoir un aperçu approfondi de la passion et de l'engagement des collectionneurs privés. Les expositions spéciales présentées, comme celles de la collection Würth (2017), Frieder Burda (2018), Peter C. Ruppert (2019) ou la fondation Hans-Peter Haas (2020), seront suivies en 2022 d'une présentation spécialement consacrée au motif du féminin dans l'art. Sous le titre "Femmes : Collection Klöcker", le couple du même nom présentera une sélection représentative de sa collection privée de représentations artistiques de femmes. Alors que l'exposition spéciale devait déjà être présentée en 2021, la collection Klöcker reçoit maintenant l'hommage qu'elle mérite lors de la 19e édition d'art KARLSRUHE.

Cultiver ensemble l'amour de l'art

Maria Lucia et Ingo Klöcker, tous deux docteurs en droit de Bad Homburg, ont commencé à acquérir des œuvres d'art à la fin des années 1980. Dès le début, ils se sont intéressés aux représentations féminines dans l'art d'après-guerre et contemporain. La féminité dans l'art est donc le fil conducteur de toute la collection, qu'elle soit peinte ou façonnée par des artistes femmes ou hommes. La collection, rassemblée depuis près de quatre décennies, réunit aussi bien les créations d'artistes moins connus que des œuvres de célébrités renommées. L'éventail des positions est non seulement international, mais aussi très large : de Stephan Balkenhol, Erich Fischl, Franz Gertsch, Alex Katz et Thomas Schütte à Erich Kissing, Wolfgang Mattheuer, Sigmar Polke, Gerhard Richter et Arno Rink. Naturellement, un nombre extraordinairement élevé de femmes peintres, photographes et sculptrices sont représentées, parmi lesquelles Barbara Klemm, Cornelia Schleime, Katharina Sieverding, Kiki Smith et Nancy Spero. Lors de la sélection de leurs œuvres, les Klöcker privilégient avant tout l'expertise artistique. Ainsi, les tableaux et les sculptures, tous différents et de styles très variés, sont unis par leur grande qualité artisanale : "Le critère important de la collection a été la maîtrise virtuose des techniques artistiques", explique Ingo Klöcker. En outre, les artistes de Bad Homburg attachent beaucoup d'importance à la recherche de positions dépassant le temps. "Collectionner au-delà des goûts changeants de l'époque, c'est ce que nous avons voulu faire dès le début". L'amour commun pour l'art n'en est pas moins important. Adolescents, tous deux avaient déjà beaucoup dessiné et peint, avant de commencer à découvrir le monde de l'art en duo pendant leurs études.