15 janv. 2020

art KARLSRUHE célèbre la sculpture

La Fondation Hans-Peter Haas présente des sérigraphies d’Ackermann à Vasarely

La sculpture sera au centre de la prochaine art KARLSRUHE. (Photo: Messe Karlsruhe, Jürgen Rösner)

Du 13 au 16 février prochain, 210 grandes galeries allemandes et internationales se rassembleront au parc des expositions de Karlsruhe à l’occasion de la 17e édition d’art KARLSRUHE — salon d’art moderne classique et d’art contemporain. Le public pourra ainsi à nouveau découvrir et acquérir des œuvres d’art réalisées ces cent-vingt dernières années.

Britta Wirtz, directrice du parc des expositions de Karlsruhe, a récemment déclaré : « En chaque début d’année, le salon de Karlsruhe, implanté dans le land de Bade-Wurtemberg qui rassemble de nombreux collectionneurs, s’affirme durant cinq jours comme un haut lieu du marché de l’art. Le fait que l’UNESCO ait attribué l’an passé à Karlsruhe le titre de City of the Media Arts nous a confirmés dans notre engagement en faveur des beaux-arts. »

Les vingt espaces Sculpture organisés tous les ans se complèteront cette année par le Jardin de la sculpture présenté dans l’atrium avec le soutien de du groupe Vollack. De plus, et afin de souligner l’importance accordée à la sculpture, le 15e forum ARTIMA art meeting donnera à Carl Friedrich Schröer l’occasion de recevoir les artistes Vera Röhm et Olaf Metzel, qui évoqueront les particularités de l’art en trois dimensions, ainsi que le galeriste Christian K. Scheffel, qui parlera de sa passion pour la sculpture. Karl Ewald Schrade, commissaire du salon depuis sa première édition, a déclaré à ce sujet : « M’étant toujours efforcé de promouvoir les sculpteurs, je me réjouis de savoir que le prix Loth de la sculpture, sponsorisé par L-Bank, sera décerné lors du salon pour la troisième année consécutive, et cela d’autant plus que 2020 marque le centenaire de la naissance de Wilhelm Loth. »

Exposition spéciale de la Fondation Hans-Peter Haas – Sérigraphies d’Ackermann à Vasarely

Max Ackermann, Josef Albers, Christo, Lucio Fontana, Günter Fruhtrunk, HAP Grieshaber, Robert Indiana, Roy Lichtenstein, Otto Piene, Niki de Saint Phalle, Tom Wesselmann : autant d’artistes pour lesquels Hans-Peter Haas (HPH) a réalisé des sérigraphies depuis la fin des années 1950. Le peintre et sculpteur Heinz Mack a jadis déclaré : « HPH est l’imprimeur des artistes — et l’artiste parmi les imprimeurs ». Haas, qui a été décoré de la Bundesverdienstkreuz en 2008, s’est constitué durant sa carrière une remarquable collection de sérigraphies dont quelque 150 pièces seront présentées dans le cadre du salon art KARLSRUHE. Ces sérigraphies seront visibles à proximité immédiate de l’exposition spéciale d’estampes qui sera proposée pour la quatrième fois consécutive et rassemblera des œuvres proposées par les exposants et sélectionnées par un jury.

Aperçu des œuvres exposées

Deux-cent-dix exposants originaires de quinze pays différents proposeront dans les quatre halls du salon un panorama de l’art des cent-vingt dernières années tout en soulignant certains aspects particuliers.

De nombreuses galeries ont ainsi choisi de mettre à l’honneur des femmes du XXe siècle qui ont d’ores et déjà acquis une place dans l’histoire de l’art mais sont restées ignorées des musées et du marché de l’art durant des décennies. Citons notamment l’artiste peintre Lotte Laserstein, présentée par le primoexposant Dr. Michel Nöth (Ansbach) et la sculpteuse Renée Sintenis, présentée par la Galerie Ludorff (Düsseldorf). Nöth et Ludorff comptent par ailleurs, au même titre que Kunstkontor Dr. Doris Möllers (Münster), parmi les galeries qui exposeront aussi des œuvres de Gabriele Münter. Citons encore les galeries St. Gertrude (Hambourg) et Varfok (Budapest), qui présenteront respectivement des œuvres de Hannah Höch et Françoise Gillot, et pour terminer les galeries Eggerbauer (Cologne) et Koch-Westenhoff (Lübeck), qui mettront en valeur Tamara de Lempicka et Käthe Kollwitz.

De nombreuses galeries ont choisi d’exposer des œuvres d’art moderne classique, de sorte que cette époque sera particulièrement bien représentée au salon. Le public pourra ainsi apprécier la production d’artistes de premier rang aussi divers que Lovis Corinth, Max Ernst, Pablo Picasso — présenté par treize exposants et auquel la galerie Klaus Benden (Cologne) consacrera un One-Artist-Show —, Otto Dix, Ernst Ludwig Kirchner et Joan Miró. De grandes galeries allemandes et étrangères — Cortina (Barcelone), Gilden’s Art Gallery (Londres) et Schwarzer (Düsseldorf) — exposeront quant à elles des œuvres majeures.

Une dizaine d’exposants présenteront pour leur part des artistes du groupe Zero tels que Heinz Mack, Otto Piene et Günther Uecker, ce dernier, qui fêtera ses quatre-vingt-dix ans cette année, faisant par ailleurs l’objet d’un One-Artist-Show organisé par la galerie Dorothea van der Koelen.

L’art contemporain sera lui aussi particulièrement bien représenté, notamment par des artistes américains tels que Christo, Alex Katz, Jeff Koons, Julian Schnabel, Cindy Sherman et Richard Serra, auxquels viendront s’ajouter des maîtres du pop art tels que Roy Lichtenstein, Robert Rauschenberg, James Rosenquist, Tom Wesselmann et Andy Warhol, ce dernier étant exposé par sept galeries au total.

Les collectionneurs ne manqueront pas d’apprécier de nouveau les œuvres de Gerhard Richter, exposées par une demi-douzaine de galeries principalement implantées en Rhénanie, notamment Bernd Bentler (Bonn), Kunsthandlung Osper (Cologne) et la galerie Hegau Bodensee.

Outre Richter, l’art contemporain sera représenté par de grands artistes tels que Georg Baselitz, Miriam Cahn, Katharina Grosse, Jürgen Klauke, Karin Kneffel, Imi Knoebel, Markus Lüpertz, Julian Opie, Neo Rauch, Anselm Reyle, Sean Scully et Daniel Spoerri.

Il convient pour terminer de mentionner qu’on trouvera également au salon art KARLSRUHE des photos, dessins, tableaux et objets artistiques réalisés par divers musiciens, acteurs et écrivains, Bob Dylan (prix Nobel 2016, exposé par Premium Modern Art (Heilbronn) —, Dieter Nuhr — galerie Obrist (Essen) — et le tromboniste de jazz mondialement célèbre Till Brönner — galerie Alexander Ochs Private (Berlin).

Portrait Petra Holtmeyer
Petra Holtmeyer
Contact presse France
T: 03 88 23 51 55
This website uses cookies to ensure our visitors get the best user experience. By continuing to use this website you are giving consent to cookies being used.
Additional information and the option to revoke your acceptance can be found on our Legal notice page
I agree | close notification