Prix art KARLSRUHE

Lauréat 2019 : Galerie Bernhard Knaus Fine Art et artiste Myriam Holme
Lauréat 2019 : Galerie Bernhard Knaus Fine Art et artiste Myriam Holme

Le prix art KARLSRUHE est remis conjointement à un artiste et au galeriste qui l’expose dans le cadre d’un One Artist Show. La somme correspondante, attribuée par le land de Bade-Wurtemberg et la municipalité de Karlsruhe, permet d’acheter une des œuvres exposées.

Anciens lauréats :

  • 2019 Myriam Holme Galerie Bernhard Knaus Fine Art, Frankfurt am Main
  • 2018 Sarah McRae Morton Galerie Anja Knoess, Köln
  • 2017 Neringa Vasiliauskaite Galerie Smudajescheck, München
  • 2016 Werner Schmidt Galerie Wohlhüter, Leibertingen-Thalheim
  • 2015 Alfonso Hüppi Galerie Reinhold Maas, Reutlingen
  • 2014 Jessica Buhlmann Galerie Anja Rumig, Stuttgart
  • 2013 Claude Wall Galerie Angelo Falzone, Mannheim
  • 2012 Tatjana Doll Galerie Klaus Gerrit Friese, Stuttgart
  • 2011 Jens Hanke Galerie Hunchentoot, Berlin
  • 2010 Julius Grünewald Galerie Karlheinz Meyer, Karlsruhe
  • 2009 Thomas Müller Galerie Michael Sturm, Stuttgart
  • 2008 Reto Boller Galerie Mueller-Roth, Stuttgart

Lauréat 2019 : Galerie Bernhard Knaus Fine Art et artiste Myriam Holme

Lauréat 2019 : Galerie Bernhard Knaus Fine Art et artiste Myriam Holme
Lauréat 2019

Le prix art KARLSRUHE 20198 a été attribué à la galerie Bernhard Knaus Fine Art et artiste Myriam Holme.

Portrait

Le jury du prix art KARLSRUHE a commenté sa décision en ces termes :

Myriam Holme est une artiste empathique qui s’exprime sur les murs, les sols et dans l’espace. Qu’il s’agisse de tableaux, de reliefs, de sculptures ou d’installations, ses œuvres mettent à profit le caractère imprévisible de l’interaction entre différents matériaux. Elle en utilise des traditionnels (toile, pigments, acrylique, encre de Chine) ainsi que d’autres qui le sont moins (savon, bambou, verre, film plastique) et les travaille de manière non conventionnelle : c’est en secouant ces matériaux, en les pliant, les froissant, les grattant ou les déversant, voire en dégradant la surface, qu’elle génère des effets de forme et de couleur particulièrement expressifs, créant ainsi des œuvres auxquelles elle donne des noms poétiques tels que glanzgewebtes dazwischen ou geheimnisgesprenkelt. Souvent basés sur un paradoxe linguistique, ces titres reflètent des situations instables qui ouvrent diverses possibilités d’interprétation et on peut supposer qu’ils établissent des parallèles indirects avec les œuvres elles-mêmes. La plus grande exposée sur le stand de la galerie Bernhard Knaus par exemple, intitulée an deinem leuchtfeuer, se compose de plaques d’offset peintes et pliées de manière audacieuse pour former une œuvre qui s’affirme dans l’espace, générant ainsi des jeux fascinants d’ombre et de lumière. La grande diversité de matériaux, de techniques, de formes et de titres qui caractérise la production de Myriam Holme se retrouve dans le grand nombre d’interprétations possibles lorsqu’on est face à ces œuvres nées de l’approche, élargie, éclatée et très personnelle de la peinture qui anime l’artiste.

Née à Mannheim en 1971, Myriam Holme vit et travaille dans sa ville natale. Elle a étudié à l’Académie des Beaux-arts de Karlsruhe de 1996 à 2002, tout d’abord auprès de Meuser puis d’Andreas Slominski. Parmi les bourses dont elle a bénéficié, citons notamment celles accordées par le land de Bade-Wurtemberg (2003), la fondation Kunstfonds Bonn (2005) et l’Académie allemande de Rome pour un séjour à la Casa Baldi d’Olevano (2011). En 2017, elle a reçu le prix Sparda en relation avec une exposition au Kunstmuseum de Stuttgart. Elle a par ailleurs enseigné aux académies de Karlsruhe, Munich, Mayence et Düsseldorf. Ses œuvres, présentées au public lors de diverses expositions personnelles ou de groupes depuis 2003, ont intégré plusieurs collections publiques et privées en Allemagne et en Europe. Elle travaille avec la galerie Bernhard Knaus Fine Art de Francfort-sur-le-Main depuis 2015.

Le jury


Membres du jury 2018 :

Le Jury du prix art KARLSRUHE, renouvelé tous les ans, se compose d’artistes, de journalistes, de politiques et de représentants d’institutions culturelles.

  • Dr. Brigitte Baumstark, directrice de la Städtische Galerie Karlsruhe
  • Dorothee Bar-Bogenschütz, journaliste
  • Anja Casser, présidente de l’association Badischer Kunstverein Karlsruhe e.V.
  • Dr. Michael Hübl, journaliste
  • Prof. Dr. Pia Müller-Tamm, directrice de la Staatliche Kunsthalle Karlsruhe
  • Prof. Werner Pokorny, artiste
  • Michael Sieber, ancien secrétaire d’État

This website uses cookies to ensure our visitors get the best user experience. By continuing to use this website you are giving consent to cookies being used.
Additional information and the option to revoke your acceptance can be found on our Legal notice page
I agree | close notification